Ontario, Colombie-Britannique et plus loin encore

Parkbus

Alex Berlyand et Boris Issaev

Qu’est-ce qui manquait à votre avis dans la communauté de plein air ?

L’accès à la nature est un grand défi pour les résidents des grandes villes comme Toronto et Vancouver. Pour ceux qui ne conduisent pas, c’est le plus grand obstacle qui les empêche de profiter des endroits sauvages à l’extérieur de la ville. Ils doivent covoiturer ou louer un véhicule, ce qui ne fonctionne pas pour tout le monde.

 

Comment Parkbus résout-il ce problème ?

Parkbus est un réseau d’autobus qui relie les grandes villes du Canada à des parcs nationaux et à des lieux de conservation. Vous pouvez sauter dans un autobus au centre-ville de Toronto ou de Vancouver, et en descendre trois heures plus tard dans un camping ou près d’un sentier de randonnée pour y passer la journée, la fin de semaine ou plusieurs jours. En plus de notre service d’autobus régulier vers plus de 30 destinations au Canada, nous avons lancé plusieurs autres projets, comme une navette gratuite vers le parc urbain national de la Rouge, le programme communautaire ActiveDays qui vous permet de partir à l’exploration de la nature avec nous (grâce au soutien financier de MEC) et le programme NatureLink qui cible les nouveaux Canadiens pour les inciter à profiter du plein air (également grâce au soutien financier de MEC).

 

Qui participe à vos événements ?

Puisqu’il existe une multitude de façons de visiter un parc, nous accueillons tant des campeurs et des randonneurs novices que des personnes très expérimentées qui partent faire une randonnée de plusieurs jours dans l’arrière-pays. Nous avons transporté des gens de tous âges, dont le parcours et les capacités varient énormément. Notre destination détermine souvent la nature de notre groupe. Un endroit technique comme le parc national Garibaldi en Colombie-Britannique attire principalement des personnes à la recherche d’un défi physique intense, tandis que la zone de protection de la nature Elora en Ontario est un lieu prisé des familles qui souhaitent faire une petite balade ou un pique-nique.

 

Quels sont les talents requis pour être entrepreneur dans le domaine du plein air ?

Il faut être passionné par ce qu’on fait et savoir bien collaborer avec les autres. Nous ne nous serions jamais rendus aussi loin sans l’appui de douzaines d’organisations comme MEC, du gouvernement et des centaines de personnes partout au Canada, qui nous ont aidés à un moment ou à un autre en cours d’année.

 

Que voulez-vous dire aux gens à propos de Parkbus ?

Parkbus est actuellement administré par deux organismes à but non lucratif : BEST (Better Environmentally Sound Transportation) en Colombie-Britannique et Transportation Options ailleurs au Canada. Nous sommes toujours à la recherche d’un nouveau centre Parkbus; tout ce dont nous avons besoin, ce sont des personnes dévouées qui ont un réel désir d’établir un lien entre la population de leur ville et la nature. S’il n’y a pas de service Parkbus dans votre ville et que vous avez l’envie, le temps et le talent qu’il faut pour nous aider à le mettre en place, contactez-nous.

 

Qu’est-ce qui est le plus précieux selon vous dans votre communauté ?

Notre communauté n’est pas composée uniquement d’amoureux du plein air, mais également de gens qui cherchent à initier d’autres personnes à la nature. C’est ce qui a permis à notre projet de grandir, malgré les obstacles.

 

Quels ont été les plus grands défis ?

Notre plus grande difficulté au départ a probablement été de nous faire connaître. Ce n’est pas facile de remplir un autobus, et notre parcours a été parsemé d’embûches. Nous avons fait face à beaucoup de scepticisme au début et nous nous sommes même demandé si nous n’étions pas un peu fous. Nous avons persévéré et finalement réussi à faire fonctionner notre projet.

 

Quelle est votre définition de la journée parfaite ?

Une longue randonnée dans les montagnes de la côte ouest ou une balade sur les eaux de l’arrière-pays ontarien !

 

Quel a été votre plus grand revers ?

La première compagnie d’autobus avec laquelle nous nous sommes associés nous a laissés tomber avant même la première sortie. Nous avons loué une grosse fourgonnette blanche pour transporter gratuitement tous ceux qui devaient voyager avec nous.

 

Quelle est votre destination de rêve ?

Le Haut-Arctique canadien.

 

Votre collation préférée en plein air :

Des bleuets sauvages.

 

Votre endroit préféré au monde :

Le parc provincial Killarney, en Ontario.

 

Ce qui vous inspire :

Sortir de la routine et du confort familier.

 

Prêt à monter à bord de l’autobus avec Boris et Alex ?

voir tous

les gagnants

De retour à la page d'accueil